Voilà ce que nos enfants-testeurs ont testé de pire et surtout de meilleur
en famille, en ludothèque, en bibliothèque, en crèche, voire à l'école !
Nos tests ont lieu pendant au moins un mois avec 10 enfants minimum.
4 étoiles : Approuvé à l'unanimité
3 étoiles : Approuvé par la plupart des enfants
2 étoiles : Pas mal !
1 étoile : Bof !

jeudi 29 juin 2017

Une carte postale mini-CD pour envoyer un conte par courrier : Corbeau vole la lumière de Michel Hindenoch, chez Le Jardin des mots. Dès 5/6 ans.



"C'est vrai que quand on réfléchit, c'est mieux."
Jeanne, 7 ans   qui a été interpelée par une des phrases du conte.
+++

 Quelle bonne idée : un conte vendu sous la forme d'un mini-CD à envoyer comme une carte postale.

 Le conte ? C'est "Corbeau vole la lumière" conté et mis en musique par Michel Hindenoch évoquant un temps, "il y a très longtemps au commencement du monde avant même qu'il y ait des oiseaux dans le ciel, des animaux sur la terre, des poissons dans les rivières, le monde lui-même était plongé dans l'obscurité. Il faisait sombre, sombre..." Et si vous souhaitez savoir comment sont apparus soleil, lune et étoiles, inutile de vous tourner vers l'astronomie et ses méthodes scientifiques. Michel Hindenoch va tout vous expliquer... 

 La douce musique de Michel Hindenoch accompagne merveilleusement ce conte. 

 Les enfants sont très surpris de recevoir un conte.. par courrier.

 Voilà une bien jolie manière de donner envie aux enfants d'écouter des contes.

 Pour voir et écouter Michel Hindenoch conter en chair et en os, toutes les dates sont par ici : http://www.lessinguliers.fr/-Agenda-  

 Un tout petit bémol ? Le format carte aurait pu être visuellement plus attractif. 

Prix indicatif : 7 euros.

mercredi 28 juin 2017

On a testé et adoré le Grand Méchant Renard et autres contes. Dès 6 ans.



"Mes personnages préférés, c'est le canard et le lapin et le renard aussi, et les poussins, et la poule et aussi..."
Léandre, 8 ans  interviewé en fin de séance et qui a finalement apprécié tous les personnages. 
++++

 Ce film d'animation réunit finalement 3 moyens métrages reliés par un fil conducteur "théâtral" : 
- Histoire 1 : le cochon de la ferme essaie autant que possible de livrer un bébé à ses parents en temps et en heure, malgré l' "aide" calamiteuse du lapin et du canard. 
Le Grand Méchant Renard essaie d'être aussi méchant que le Grand Méchant Loup. Pas facile, facile... surtout face à une mère poule qui ne s'en laisse pas compter. 
- Le lapin et le canard souhaite sauver noël après avoir exterminé ce qu'ils pensent être le Père Noël.

 Un film d'animation à l'humour déjanté et burlesque : enfants, ados et adultes rient.

 Tous les personnages principaux et secondaires ont leur intérêt et apportent leur touche d'humour. 

 L'idée du lien façon pièce de théâtre amène une dimension humoristique supplémentaire.

 Même si les 5/6 ans ne comprennent pas toujours toutes les finesses de l'humour. Les comiques de situation et la présence d'animaux suffit à créer une adhésion immédiate. Dans la salle, il y avait même un enfant de 5 ans qui a passé un très bon moment. 

 Le graphisme est très original et nous permet un film d'animation humoristique avec un vrai point de vue graphique, loin de Disney et Pixar. On adore !

 Nous ne conseillons ce film d'animation qu'à partir de 6 ans car l'histoire du Père Noël peut intriguer ou ne pas être comprise par les enfants qui croient encore à son existence. 


mardi 27 juin 2017

Un jeu d'ambiance original pour les ados et les adultes : Focus, chez Gigamic. Dès 13/14 ans et bien au-delà.



"On a rajouté nos parents et nos frères et soeurs dans les personnages supplémentaires."
Eléa, 16 ans, Léa, 16 ans, Lou, 16 ans, Maël, 14 ans, Lucie, 12 ans qui ont surtout joué à la variante "Les absents ont toujours tort". 
++++

 Le principe est très original : chaque joueur pioche secrètement une carte Cible indiquant pour quel autre joueur il va devoir répondre aux questions. Les autres joueurs vont devoir découvrir question après question de qui il s'agit.

 Les parties sont rapides ; le principe est dynamique.

 La variante "les absents ont toujours tort" nous a particulièrement plu : même avec un  nombre de joueurs limité, il est alors possible d'avoir un nombre de cartes Cible plus important. cette variante est notamment intéressante entre 3 et 5 joueurs.

 On peut jouer à 18 joueurs (oui, oui !).

 Pour les adultes, il y a des cartes noires à enlever pour les 12/17 ans. Cela dit, les 14/17 ans les utilisent quand ils sont en petit comité même s'ils avouent qu'elles ne les concernent pas forcément. C'est surtout pour la transgression...

 Un jeu d'ambiance efficace et original.

Prix indicatif : 18 euros.



lundi 26 juin 2017

Une peluche d'activité et un mobile riches et ultra-efficaces, chez Moulin Roty. Dès la naissance.



"Normalement, c'est un mobile, mais je le lui donne comme hochet."
Marie, 27 ans, maman d'Adam, 9 mois. 
++++

 Nous venons de tester cette peluche d'activité et ce mobile de la collection "Il était une fois..." chez Moulin Roty. Parents et enfants étaient enchantés :
- par la diversité et la qualité des matières à toucher.
- par la richesse des expériences sonores : pouet, grelot, papier froissé, etc.
- par les surprises cachées notamment dans la peluche d'activité : miroir, ailes à soulever, objets cachés dans la poche.

 Tous les éléments sont solidement attachés au jouet de base : pas de perte possible et pas de risque d'avaler tel ou tel petit objet.

 Le design et les couleurs sont l'air du temps.

 Le mobile peut effectivement être laissé à disposition des enfants tel un hochet : les enfants adorent l'avoir en main.

 Des jouets qui s'utilisent longtemps.

 Un tout petit bémol ? Les imprimés scintillants sur la matière noire charment les adultes mais ne sont guère perceptibles pour les tout-petits. C'est dommage.

Prix indicatif : 27 euros (pour le mobile), 49 euros (pour la peluche d'activités).

Pour en savoir plus sur les jeux d'éveil et leurs critères de choix, c'est ici :
http://kidissimo.blogspot.fr/2015/12/quapportent-les-jeux-deveil-aux-tout.html



jeudi 22 juin 2017

Un album pour faire manger de la soupe aux enfants ? La soupe aux frites de Jean Leroy et Ella Charbon, chez L'Ecole des Loisirs. Dès 3 ans voire un peu avant.



"Moi, j'aime les frites avec le ketchup !"
Leona, 3 ans. 
++++

 Un album cartonné sympathique autour de la nourriture et de la cuisine.

 Un papa crocodile prépare de la soupe aux poireaux à ses enfants et la fait passer pour de la soupe aux frites pour qu'ils la mangent.

 Un album graphiquement très réussi, très évocateur.

 Une fois lu, les enfants ont souhaité qu'on le leur relise...

 Oui, oui, c'est bien un papa qui cuisine pour ses enfants. On est ravis de ces albums qui se multiplient avec des représentations plus éloignées des clichés... même si certains critiques prennent ce papa pour... une maman : http://next.liberation.fr/culture-next/2017/02/17/par-ici-la-bonne-soupe-aux-frites_1548864


 Attention, stratégie à déconseiller pour les vrais enfants. Il ne faut pas les prendre pour des jambons ! Et en général, les enfants aiment bien la soupe surtout si elle est bien mixée...

Prix indicatif : 10.00 euros.






samedi 17 juin 2017

Très mignon : 5 pompon animaux, chez Janod. Dès 6 ans.



"Je vais faire le chat pour décorer ma chambre."
Jeanne, 7 ans. 
+++

 5 pompons à réaliser avec 5 supports cartonnés. 

 L'ensemble est très simples à mettre en place. 

 Les supports animaux sont très graphiques et les couleurs particulièrement bien choisies.

 Le résultat est très esthétique. Voilà qui change des pompons habituels.

 La mallette de rangement est très pratique.

 Un tout petit bémol ? Lorsque les enfants réalisent le pompon, ce n'est pas facile vers la fin d'éviter que la laine ne s'échappe par la découpe du cercle. 

Prix indicatif : 14.50 euros.

Pour d'autres tests autour du pompon avec différentes techniques et de multiples modèles à réaliser, c'est ici : http://kidissimo.blogspot.fr/2015/09/tous-les-trucs-et-astuces-pour.html




mercredi 7 juin 2017

On a testé une pépite : Timide d'Elodie Perrotin, chez La Palissade. Dès 7 ans.





"On dirait moi. Tu crois qu'elle me connaît la dame qui a écrit le livre ?"
Océane, 9 ans. 
++++

 Il est parfois des petits miracles... Il y a quelques semaines, je réalisais une formation auprès de bibliothécaires. Une des stagiaires m'apporte cet album, écrit par sa nièce pour que je puisse le tester avec des enfants, ce que je fais illico presto. Je le donne à une famille, puis à une enseignante qui a l'habitude d'effectuer ce genre de test. Et là... C'est LA découverte. Explications...

 Les illustrations sont d'une apparente simplicité mais la mise en page est d'une grande précision et la chevelure de l'héroïne représentée par quelques traits apportent une véritable poésie à l'ensemble.

 Le texte, dès le début, pose les bonnes questions qui touchent les gens timides, mais aussi ceux qui ne le sont pas et qui peuvent ainsi comprendre les ressorts de la timidité. 

 La description du comportement et du ressenti du timide est hyper réaliste. Ils se sentent différents des autres ou, en tout cas, regardent les autres comme des êtres différents d'eux dont ils envient le comportement. Ils ont peur du regard des autres, d'être ridicules, différents, rejetés, etc. Les enfants s'y reconnaissent immédiatement.

 Elodie Perrotin s'efforce également de mettre en avant les qualités des personnes timides. Et cela fait beaucoup de bien aux enfants concernés.

 Une mère ayant testé cet album à domicile a eu le plaisir (et la surprise) d'échanger avec sa fille autour de cette album jusqu'à minuit (une veille d'école, en plus...). A cette occasion, la fillette lui a révélé des émotions, comportements liés à sa timidité que sa mère n'avait pas soupçonné. Ce fut un moment merveilleux pour l'une et l'autre même si le réveil du lendemain fut difficile.

 Parfait pour décomplexer les timides et, éventuellement, les faire parler ! l'enseignante qui a finalement conservé l'album compte l'utiliser avec tous les enfants en général, avec les timides en particulier, mais aussi avec les enfants primo-arrivants en cours d'apprentissage du français qui n'osent parfois pas parler car leur maîtrise de la langue est insuffisante ou leur accent encore très prononcé.

 Un tout petit bémol ? La phrase de fin : "Ta timidité peut autant te faire régresser que progresser. Tu ne t'en débarrasseras jamais alors accepte-là." Non, la timidité n'est pas définitive. C'est une ancienne timide qui témoigne et qui peut aujourd'hui réaliser une conférence ou jouer dans une pièce de théâtre devant 150-200 personnes sans frémir. Mais cette phrase fut l'occasion d'échanges avec les enfants, timides et non timides. 

Prix indicatif : 13.50 euros.